Sensibilisation autour du RAVEC : le sous-préfet de Kalaban-Coro sy engage

PARTAGER AVEC VOS AMIS


Dans linitiative de sensibiliser et d’informer la population sur l’évolution du RAVEC, le Sous-préfet de l’Arrondissement de Kalaban-Coro, M. Daha Keïta, a animé un point de presse, hier, mercredi 07 juillet, dans les locaux de ladite structure. Cétait en présence de Mme Traoré Aïssata Maïga, Maire de Kalaban-Coro, M. Abdoulaye Koné, le DCAP, le représentant du commissariat, M. Fadiala Dembélé.
A noter que le recensement Administratif à vocation d’État Civil, (RAVEC) est une initiative du Ministère en charge de l’Administration du territoire. À ce titre, il est mis en application grâce à la Mission d’Appui à la consolidation de l’Etat Civil (MACEC) par le décret du premier ministre n° 03-290/PM du 08 juillet 2003. Dans le souci de trouver un système d’Etat Civil moderne, sécurisé, il vise à enregistrer les citoyens maliens dans une base de données, en attribuant à chacun un Identifiant Unique appelé Numéro d’Identification Nationale (NINA).
Cependant, dans le cadre de la mise en œuvre du recensement, le conférencier principal, M. Daha Keïta, a indiqué l’existence d’un programme d’enrôlement des populations qui repose sur deux phases : la phase active datant de 2009-2011 et la phase d’achèvement ou complémentaire. La phase active, selon sa présentation, a des modalités différentes : à court terme ; à moyen terme et à long terme visant des objectifs multiples, notamment moderniser et consolider le système détat civil malien.
Reposant sur lachèvement, la phase deux a également des visées : « Enrôler les nouveaux majeurs et les omis en vue de leur participation aux élections communales, régionales et du district de Bamako ; prendre en charge les réclamations relatives aux indéterminés de naissance, de résidence et aux portraits de mauvaise qualité », a-t-il clarifié.
Après, M. Keïta a tenu à informer lopinion nationale malienne de la poursuite permanente des opérations denrôlement au RAVEC par la pérennisation. Dans cette perspective, dit-il, cette opération se fera selon des critères : « La présentation dun acte de naissance malien ; la transcription préalable de tout acte étranger dans la forme malienne avant son intégration dans la base de données ; la faisabilité à travers des ajouts, des corrections et des radiations et prise en compte des personnes non enrôlées, des nouvelles naissances ainsi que du renouvellement biométrique, etc. » 
Il était question aussi de numérisation de données de lEtat Civil. A cela, M. le sous-préfet a informé sur la formation des acteurs qui, daprès ses dires, est en cours depuis le 31 mai 2021 dans les communes du District de Bamako, des chefs-lieux de cercle dans les régions de Kayes et de Koulikoro entre autres.
Par ailleurs, au regard de nombreuses insuffisances constatées au cours des différentes phases denrôlement au RAVEC des recommandations ont été faites par le conférencier. Il sagit de choisir la période opportune en vue denrôler le maximum de personnes ; développer une stratégie impliquant fortement les autorités communales et villageoises en vue de la sensibilisation des populations, etc.

Sitan Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *