Session inaugurale du comité de pilotage du projet « DACR », financé à hauteur de plus d’un milliard de FCFA sur 3 ans par l’agence française de développement

PARTAGER AVEC VOS AMIS

L’information a été donnée lors de la session inaugurale du Comité de Pilotage du projet « Dispositif d’Appui des Conseillers en Régions ». Ce projet, financé à hauteur de 1.640.000.000 de nos francs, sur 3 ans allant de 2020 à 2022, par l’Agence Française de Développement, vient renforcer le processus de décentralisation dans les régions de Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka et Kidal. La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités, notamment l’Ambassadeur de France au Mali, M. Joël Meyer, la représentante du département Gouvernance, Justice et Droits Humains d’Expertise France, Mme Miroslava Snopcokova, les Gouverneurs des régions concernées, le représentant du ministère de tutelle, M. Adama Soussouma et de nombreux invités. C’était vendredi dernier, 25 juin, dans les locaux du ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.

L’ordre du jour de cette session inaugurale portait sur la validation des axes d’appuis et du cadre logique d’intervention du DACR, l’appréciation de la stratégie d’intervention, l’approbation du budget et du plan de financement sur les trois années du dispositif.
Le projet « Dispositif d’Appui des Conseillers en Régions » est un appui pour le développement des régions du Centre et du Nord de notre pays. Il est accompagné dans cette perspective par une cellule de coordination basée à la Direction Générale des Collectivités Territoriales (DGCT), qui a pour objectif de piloter, faciliter, suivre et coordonner les actions des conseillers en régions.
En effet, dans son discours d’ouverture, M. Adama Soussouma, représentant du ministre de tutelle, a indiqué l’importance de la présente session inaugurale, qui selon lui, est un outil précieux pour accompagner le processus de décentralisation dans les cinq régions, à savoir  Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka et Kidal.
D’après ses dires, les conseillers de ces régions ont pour mission d’appuyer les représentants de l’Etat et les collectivités territoriales dans la mise en œuvre de l’animation, de la coordination et du pilotage des différentes politiques sectionnelles. Il a également fait savoir que le projet DACR compte trois (03) conseillers placés auprès du gouverneur pour la région de Mopti, du président intérimaire pour la région de Gao et du président de l’autorité intérimaire pour la région de Tombouctou. Ainsi, la mise en disposition des conseillers auprès des régions de Kidal et Ménaka est attendue dans les prochains jours, dit-il, afin d’aider à la montée en puissance des collectivités territoriales et au redéploiement de l’Etat dans ces régions.
Par ailleurs, il a fait mention de certains acquis du comité, notamment le recrutement d’un coordinateur international et son intégration au sein des équipes de la DGCI, le recrutement des conseillers des régions de Gao et de Tombouctou avec chacun une lettre de mission spécifiant les activités stratégiques de renforcement des liens entre les services déconcentrés de l’Etat et les collectivités territoriales, la réalisation d’un diagnostic territorial complet dans les cinq (05) régions d’intervention mettant en évidence les points forts et les points faibles, tant sur le plan institutionnel qu’en matière de développement sectoriel entre autres.

Sitan Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *